La compagnie Muutos

Muutos signifie en finnois changement, transformation, mutation.

La transformation, la métamorphose, l'évolution sont des thématiques récurrentes dans les recherches de la compagnie. Posture qui induit une acceptation du mouvement perpétuel de la vie, à la façon d'un flot continu qui toujours va de l'avant, se régénère, qui jamais ne traverse deux fois le même espace-temps. La Cie Muutos vise à s'inscrire dans ce continuum qui consiste à requestionner l'existant et à tenter d'en renouveler les formes ou perception.

La Cie Muutos s'est implantée sur le territoire alsacien en 2015 et y développe depuis ses activités de création et de pédagogie.

Claire Hurpeau

chorégraphe, interprète et pédagogue du mouvement pour la Cie Muutos

«

Danseuse, chorégraphe et pédagogue du mouvement d'origine strasbourgeoise, c'est en Bretagne que je m'initie à la danse contemporaine à partir de 2005. Depuis, je nourris ma pratique en danse contemporaine via le contact-improvisation, le butô, le clown de théâtre, et les techniques somatiques telles que le Body Mind Centering. Dès mes débuts, je développe une relation exploratoire au mouvement, en quête de ses nombreux possibles et d'un language corporel qui m'est propre.

En septembre 2010, j'intègre le cursus professionnalisant de l'école de danse Bewegungs-art  (Freiburg, Allemagne) et obtiens  le  diplôme  de Dancer-Performer en  juillet  2012. Un an plus tard, j'assiste les co-directeurs de l'école Bewegungs-art  dans leur coaching aux élèves, lors du processus de création de leurs pièces chorégraphiques de fin d'études.

En 2013-14, je participe à l'exposition Installations Objets Performances de la chorégraphe Sasha Waltz, performant au sein d'un groupe de danseurs internationaux au musée ZKM de Karlsruhe (Allemagne).

Après ces années allemandes, c'est en Alsace -ma région d'origine- que j'implante les activités de ma compagnie en 2015. Je reste néanmoins connectée au territoire Bretons où je vais chaque année pour dispenser des ateliers, ou bien en résidence de création comme cela a été le cas en avril 2017. Je retourne aussi régulièrement performer en Allemagne pour divers événements (Freiburg, Karlsruhe, Bamberg).

Ancien membre du Groupe de recherche butô dirigé par Gyohei Zaïtsu, je fais à présent partie de la compagnie Dégadézo et du collectif strasbourgeois Langue de Boeuf (collectif de recherche en improvisation transdisciplinaire). En juin 2016 j'ai aussi participé au projet CARMEN/SHAKESPEARE – L'acte Manqué (Celui des Crash_Tests) de la compagnie Hors Champ // Fuera de Campo, lors de sa présentation aux professionnels à l'ACA de Sélestat.

La création est une part importante de ma démarche artistique, mais j'improvise aussi régulièrement seule ou avec d'autres artistes dans des lieux variés (galerie, théâtre, espaces extérieurs…) en France et en Allemagne, ainsi que durant mon voyage au Japon à l'été 2016. Par ailleurs, je collabore ponctuellement sur des projets transversaux avec différents artistes (plasticiens, musiciens, poètes…) rencontrés dans le réseau bas-rhinois.

»

Gilles Monfort

création sonore de Polymorphosis

«
Né en 1981 à la Martinique, je vis actuellement à La Rochelle. Pianiste, compositeur, arrangeur et preneur de son autodidacte, j'ai aussi étudié le tuba aux conservatoires de Rennes et Boulogne-Billancourt (Thierry Thibault, Arnaud Boukhitine). Naturaliste passionné, j'ai suivi un cursus universitaire de biologie, étudié l’arachnologie (Jean-Claude Ledoux) et suis diplômé du Muséum National  d' Histoire   Naturelle  de  Paris.    Plus  récemment,    j'ai  pu  prolonger   ma  formation
artistique avec l'étude de la musique classique dhrupad de l'Inde du Nord (Sayeeduddin et Wasifuddin Dagar) et du contrepoint médiéval (Gérard Geay).
Outre dix années de tournées internationales comme tubiste au sein d'orchestres et fanfares de rue, j'ai travaillé en tant compositeur, arrangeur, chanteur et multi-instrumentiste dans des contextes hétéroclites : musique classique, ancienne, expérimentale, indienne, jazz, rock, théâtre, clown, arts de la rue, performance, danse contemporaine, butô...
Mes compositions portent l'influence du ragtime et du jazz, des musiques anciennes et extra-européennes. Quant à mes travaux électroacoustiques, ils reflètent ma pratique naturaliste du field recording et ma sensibilité pour les musiques traditionnelles ayant échappé au rouleau compresseur de la mondialisation.
 »

gilles.monfort.free.fr

Fanny Perreau et Cyril Balny

création lumière de Polymorphosis

Ce tandem opère au sein de la compagnie La Récidive, implantée à Strasbourg. 

Il s’est constitué lors de la première création théâtrale de la compagnie en 2013, La Trame d’un crépuscule. Cyril débutait alors sa première mise en scène tandis que Fanny, sortant tout juste de l’école du TNS en section régie, entrait dans la compagnie en tant que régisseur lumière.

La lumière s’est immédiatement imposée comme un élément déterminant de la création et son importance n’a fait que croitre au fil des projets.

Une recherche artistique qui confère à leur travail une dimension plastique certaine. 

 

Leur lumière se pense et se réalise dans un dialogue étroit entre exigence artistique et contraintes techniques. Ensemble, ils créent des dispositifs techniques singuliers permettant de dérouter la perception du spectateur. 

Leur complémentarité a été mise à l’épreuve lors de créations théâtrales mais aussi lors de réalisations cinématographiques. Ils ont réalisé ensemble trois courts-métrages de fiction et un court-métrage documentaire.

Alice Godfroy

regard complice pour Polymorphosis

Née en 1983, Alice Godfroy est agrégée de Lettres modernes, docteure en Littérature comparée et Maître de conférences en danse à l'Université de Nice Sophia Antipolis. Au croisement de la phénoménologie, de la littérature et de l’esthétique, ses deux derniers ouvrages ont élaboré le concept d’une dansité de l’écriture poétique, en définissant le mouvement des textes à partir de l’expérience du corps dansant.
Elle mène de front un parcours de danseuse et de pédagogue du mouvement. Pratiquant la danse depuis le plus jeune âge, elle se spécialise peu à peu dans l’improvisation et choisit la danse Contact Improvisation comme champ privilégié d’investigation et de performance.  Membre  de  la  Cie Dégadézo,   initiatrice  du   collectif d’improvisateurs Langues de Boeuf (Strasbourg), elle explore les savoirs des corps dansants et les processus de poétisation de leurs gestes. Par son regard extérieur, elle a accompagné différentes créations en Alsace: Pour en découdre (Damien Briançon et Étienne Fanteguzzi), Contactfull (Cie Dégadézo), Horizons (Cie Médiane), Le lombric (Cie Empreinte de la Vouivre).
Son parcours interdisciplinaire lui fait rencontrer le projet du TJP CND d’Alsace, au sein duquel elle devient rédactrice en chef de la revue Corps-Objet-Image. D'autres rencontres l'amènent aujourd'hui à élaborer des projets mi-pratiques mi-théoriques avec des artistes chorégraphiques, parmi lesquels Patricia Kuypers, Shahar Dor (Israël), Loïc Touzé, Rémy Héritier, Mandoline Whittlesey.
 

Please reload