Promenade  Nocturne 

 

Des bruissements dans l’obscurité. Deux corps glissent silencieusement à travers l’espace, explorant ensemble un paysage imaginaire. Ces corps aux mouvements organiques rappelant ceux des insectes, communiquent et se déplacent musicalement ; les timings et dynamiques de mouvements sont ici plus parlants que des mots. Sur le chemin, les moments de friction et de connexion s’alternent, un curieux dialogue relationnel s’offre alors aux yeux du spectateur.

Concept et processus de travail :

Ce duo est la pièce que Claire Hurpeau a créée avec Indré Leseviciute pour le spectacle de fin de formation à l'école Bewegungs-art de Freiburg.

Elles ont travaillé d'après la musique Sleepless de Dirk P. Haubrich. Claire en a extrait et rédigé une partition, qu'elle a ensuite traduit par des mouvements, en utilisant notamment les timings et dynamiques de la musique. Au final, il ne reste plus qu'une légère nappe sonore de Sleepless, les corps jouant le reste de la partition.

.......

Rustle in darkness. Two bodies silently sliding through space, exploring together an imagined landscape. On the way, moments of friction contrast those of connection as the journey of their relationship is knit together. Conversing bodies move musically. Timing and dynamics say more than words. Organic movement fills the space, building a curious relational dialogue.

Process and concept:

Promenade Nocturne is the short duet Claire Hurpeau developped together with Indré Leseviciute as one of the last pieces of work in the Bewegungs-Art Dance School courses.

They began with an interest in exploring embodied musicality, and worked along Sleepless, a music by Dirk P. Haubrich. Claire created its written score and translated it into movement, focussing mainly on the timing and its dynamics. For example, staccato notes became sharp movements and long notes became extended ones.

 

Concept et chorégraphie : Claire Hurpeau

Danse : Indré Leseviciute and Claire Hurpeau

Musique : Sleepless de Dirk P. Haubrich

Crédit photo : Stefan Sirtl
​Costumes : Claire Hurpeau

Regard complice : Bettina Helmrich

Durée : 7 min

La presse en parle : Badische Zeitung